Depuis mon retour de vacances, je ne cesse de parler du sentiment d’approbation. J’ai eu une période de réflexion pendant mon long congé en lien avec l’avenir de mon entreprise. J’étais complètement épuisée et j’avais envie de tout lâcher pour retourner travailler dans un emploi plus régulier. J’avais besoin de retrouver mon sentiment de sécurité, je voulais avoir une paye régulière et ne plus me stresser avec les financiers et les comptes à payer. 

Avant de tout fermer, je me suis pris une semaine de vacances pour me connecter à mes besoins et à qui je suis vraiment. Je me suis rendu compte que les réseaux sociaux m’avaient éteinte. COMPLÈTEMENT BRÛLÉE. J’étais tellement rendue obsédée avec ma vie de rêve, que je ne voyais plus ce que j’avais devant moi. Je regardais de manière maladive la vie des autres et je me disais que c’était tellement mieux que moi. 

C’est ici que le sentiment d’approbation entre en ligne de compte. Pour me sentir plus vivante, j’ai eu besoin d’aller chercher l’approbation de gens que je ne connaissais pas ou presque pas. Je les voyais briller sur les réseaux sociaux et je me disais que pour atteindre «ma vie de rêve», je devais leur ressembler. Je me suis donc mise à acheter des formations, je voulais agrandir mon réseau de contacts et surtout atteindre ces gens que je trouvais si prestigieux. 

Je le sais que c’est triste… J’ai mis de gros projets personnels sur pause pour être capable de payer des formations. Parce que c’est ce qu’il faut faire pour briller sur les médias sociaux. Il faut acheter des formations hors de prix, s’endetter en fou, pour faire plus d’argent pour rembourser ce qu’on a mis sur notre carte de crédit. 

Ce n’est tellement pas ça. Si tu vois que d’acheter la dernière formation à la mode va te faire gagner plus d’argent ou te donner plus de prestige, ce n’est pas nécessairement le cas. 

Je ne peux pas croire que je suis en train d’écrire cet article de blogue. 

Mon besoin de plaire était plus fort que mon porte-feuille. Je voulais être capable de me connecter aux plus grands pour être moi aussi plus visible. Avec mon pied de recul, je me suis rendu compte qu’être visible ne veut pas dire que tu es bonne dans ce que tu fais. Je me suis un peu perdue dans l’univers des médias sociaux. J’ai réfléchi plusieurs heures, plusieurs jours avant d’écrire cet article, je ne voulais pas qu’il soit mal perçu. Après réflexion, je me dis que c’est mon opinion. Je pense sincèrement que c’est facile de se perdre dans la beauté des médias sociaux et en être profondément triste. 

En fait mon but, c’est de vous donner des outils pour sélectionner une formation qui vous convient, qui vous ressemble et qui vous fera grandir. C’est possible que ce soit une grosse formation regroupant des centaines d’entrepreneurs. C’est aussi possible que ce soit une plus petite formation qui te ressemble et qui te permet d’agrandir ton réseau de contacts. 

Si tu veux commencer ta réflexion, tu peux lire ce super article de Tania Boucher

Je t’invite aussi à visiter le blogue de Competenza formation, tu pourras trouver plein d’astuces en lien avec la formation en ligne.

Une dernière chose avant de te laisser aller, n’oublie pas qu’il n’y a pas de formule magique. Tu dois trouver ton rythme, tes actions marketing, ton style, tu peux te connecter à qui tu es pour être capable de bien connecter avec ton client cible. 

Si tu as envie de découvrir ma formation «travailler ces bases pour mieux connecter avec son client», je t’invite à cliquer ici