fbpx
Sélectionner une page

Le touriste 2.0 prend de plus en plus de place dans le voyage au Québec. Il y a plus de 90% des voyageurs qui partent du Québec ou de l’international qui font des recherches sur le web avant leur départ. Ils veulent savoir les activités à faire, les hébergements à proximité, les règles à suivre, les moyens de se rendre à destination, les incontournables, les restaurants à ne pas manquer. Une foule d’informations qu’ils peuvent retrouver sur les sites web, les pages Facebook, les comptes Instagram ou Pinterest. 

Pour répondre à leur besoin et à leurs demandes, c’est important de bien connaître le touriste 2.0. C’est le présent et l’avenir! 

1- Les caractéristiques  

Selon les recherches, le touriste 2.0 est âgé entre 18 et 35 ans. C’est la nouvelle génération de visiteur qui voyage soit en couple, en famille ou seul. Habituellement, c’est la femme qui va faire ces recherches avant le départ. C’est elle qui s’assurer que les réservations sont faites et qui va prévoir les arrêts. 

Même si plusieurs d’entre eux vont voyager de façon plus spontanée, lors de leur arrivée à destination, ils vont faire des recherches pour occuper le temps qu’ils sont sur place. Ils veulent rapidement trouver où aller manger ou les incontournables à voir dans le secteur. 

Peu importe leur âge ou leur style de voyages, le touriste 2.0 veut être capable de trouver 100% de son information en moins de 2 minutes de recherche. Donc, Google doit pouvoir lui donner les bonnes informations pour vous rejoindre. 

2- Les types de voyage 

Le touriste de 2.0 va principalement partir en roadtrip à travers le Québec. Il partira d’une région pour se rendre vers une autre. Les heures et les kilomètres ne font pas peur à ce type de visiteurs s’ils peuvent vivre une expérience qui dépasse leur attente. 

C’est pour cette raison que les réseaux sociaux deviennent une source d’inspiration inépuisable. Les jeunes vont choisir leur destination en lien avec ce qu’ils ont vu sur le web. Selon les informations, 45% des voyageurs vont choisir le lieu de leurs prochaines vacances parce qu’ils avaient vu un influenceur, une collègue ou une amie visiter le lieu. 

En plus des roadtrips, le Québec devient de plus en plus populaire pour les Européens. Les croisières internationales à travers le St-Laurent donnent une plus grande visibilité aux entreprises du Québec.  Ce type de visiteurs n’est pas réservé exclusivement aux grands centres, il y a des navires qui accostent dans plusieurs régions québécoises. La plupart des visiteurs qui débarquent vont faire des recherches sur le web avant de partir et quand ils seront rendus sur place. Ils visitent en bateau, mais ils ouvrent la porte sur une clientèle qui viendra visiter nos régions par avion dans quelques années. 

3- L’expérience 

Le touriste 2.0 est à la recherche d’expériences! Ils veulent découvrir des endroits uniques qui leur permettront de créer des souvenirs magiques. Quand on est dans l’industrie touristique, il ne faut pas oublier qu’on travaille avec des gens en vacances qui souhaitent repartir avec des choses POSITIVES à raconter. 

Ce type de visiteurs veut plus que de beaux paysages ou des produits extraordinaires. Ils veulent un service 100% personnalisé et selon leurs besoins. L’expérience demeure la clé du succès et ce n’est pas nécessaire que ce soit grandiose. Le service client personnalisé et le fait d’être à l’écoute de son besoin sont simples et efficaces pour créer une expérience positive. 

Aussi les clients vont créer du contenu pour vous si leur expérience est positive. En effet, le touriste qui voyage avec son téléphone adore montrer ce qu’il fait sur Facebook ou Instagram. Si l’expérience sort de l’ordinaire, soyez assuré qu’ils feront des photos et vous couvrons de louages sur les réseaux sociaux. 

Vous aimeriez commencer votre réflexion et votre travail pour rejoindre et comprendre le touriste 2.0. J’ai un webinaire complètement gratuit pour vous permettre de développer un intérêt de ce type de clientèle. Aussi, il faut prendre conscience que le touriste 2.0 correspond à beaucoup plus que seulement les 18-35, maintenant il y a beaucoup de visiteurs qui voyagent avec les appareils électroniques.